Le blog sérieux qui ne se prend pas au sérieux
Des articles simples sans être simplistes

Mais à quoi ça sert, l’OIT ?

OIT

L’OIT, ou Organisation Internationale du Travail (ILO en anglais : International Labour Organization) fête aujourd’hui ses 100 ans. Basée à Genève, la plus ancienne institution onusienne spécialisée a ainsi été fondée en 1919 dans la Partie XIII du Traité de Versailles ayant mis fin à la première Guerre mondiale. Mais à quoi sert-elle ?

Temps de lecture : 3 min

Cette organisation tripartite réunissant des représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs issus de 184 États membres est fondée sur une ambition de justice sociale ayant vocation à traiter des questions liées au travail pour promouvoir et protéger la paix mondiale.

La mission de l’OIT se décline plus précisément en 4 objectifs stratégiques :

  1. Promouvoir et mettre en œuvre les principes et les droits fondamentaux au travail : il s’agit ici de négocier la définition des normes internationales du travail, constituant un cadre juridique minimum commun pour garantir à chacun des conditions égales dans l’économie mondiale ;
  2. Accroître les possibilités pour les hommes et les femmes d’obtenir un emploi décent : cet objectif stratégique correspond aux actions de l’OIT destinées à promouvoir l’emploi. Cela passe notamment par des travaux de recherche et par l’élaboration et la mise en œuvre de politiques pour l’emploi ;
  3. Étendre le bénéfice et l’efficacité de la protection sociale pour tous : la sécurité sociale est pensée comme un droit humain, mais n’est une réalité que pour 45% de la population mondiale. À travers des études et une Campagne mondiale sur la sécurité sociale et la couverture pour tous entamée en 2003, l’OIT entend faire progresser la volonté des Nations-Unies d’assurer la « mise en place des systèmes et mesures de protection sociale pour tous » exprimée à travers l’ODD 1.3 ;
  4. Renforcer le tripartisme et le dialogue social : unique organisation onusienne tripartite, l’OIT a à cœur de favoriser la coopération entre les gouvernements, les représentants des travailleurs et les représentants des employeurs. Les trois objectifs stratégiques précités font ainsi l’objet de négociations et de prise de décision conjointes ; ou au minima de consultations.

 

Et concrètement, ça donne quoi ?

En dehors des négociations « internes », les actions de l’OIT se manifestent à travers :

  • Des ratifications et déclarations sur des conventions et des protocoles – s’agissant de la partie juridique de l’activité de l’OIT ;
  • Des publications – Commissions, statistiques et rapports mondiaux sont régulièrement publiés sur le site de l’OIT, à l’instar du rapport publié le 7 mars dernier sur les avancées mondiales en matière d’égalité femmes-hommes ;
  • L’organisation d’évènements – forums, colloques internationaux, expositions ou encore conférences comme celle qui consacrera le « Travail décent : un enjeu démocratique mondial » le 24 mai 2019 à Paris.

Et parce qu’on n’a pas cent ans tous les ans, l’OIT proposera tout au long de l’année un agenda dédié à son centenaire ainsi que la mise en œuvre de 7 initiatives destinées à permettre la réussite de son mandat de justice sociale…

 

Valentine Poisson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *