Le blog sérieux qui ne se prend pas au sérieux
Des articles simples sans être simplistes

Recruter un·e slasher : une vraie bonne idée

slasher-culturenego

Elles/ils arrivent en force : les slashers (ou slasheurs·euses dans sa version française). Pour celles et ceux qui auraient passé les 6 derniers mois en retraite spirituelle, voici une piqûre de rappel : comme théorisé par Marci Alboher en 2007 dans son ouvrage « One person/Multiple careers », un « slasher » est une personne exerçant 2, 3, 4 jobs (… et plus si affinités !), que ce soit par choix ou par nécessité. Ces derniers ont de quoi être de véritables atouts pour les entreprises. On vous dit pourquoi !

Temps de lecture : 2 min

1 – L’agilité

Dans un monde en perpétuel changement le/la « bon·ne » slasher est le couteau suisse par excellence. Souvent forgé·e·s par les nouvelles habitudes de consommation – les slashers ont une tendance naturelle à switcher de projets en idées et d’idées en projets, cette nouvelle façon de travailler les pousse à développer adaptabilité, assertivité et capacité à prioriser.

 !

2 – La ténacité slasher

Cumuler plusieurs métiers veut dire être capable d’intervenir sur différents champs d’expertise. Dans la philosophie des « éternel·le·s apprenti·e·s », les slashers passent donc beaucoup de temps à se former. Leur tendance autodidacte, comme leur endurance, sont de véritables atouts dans une équipe !

 

3 – La curiosité slasher

Esprits insatiables et enthousiastes, les slashers ont un goût pour la nouveauté et multiplient ainsi leurs terrains de jeu. Elles/ils disent rarement « non » ! Pour eux, la nouveauté est synonyme de développement (pro et/ou perso) et de challenge. Elles/ils prendront donc à cœur de maîtriser tous ces nouveaux sujets.

 

4 – L’optimisme ! slasher

Ce ne sont pas des Bisounours, mais bien des êtres humains avec leurs jours « avec » et leurs jours « sans », mais les slashers ont en effet cette façon d’aborder l’échec de manière constructive, c’est à dire comme une nouvelle source d’apprentissage par l’expérience. Elles/ils savent rebondir et se remotiver rapidement, ce qui leur octroie une grande résilience. Profondément optimistes, les slashers voient la vie en rose et se font la représentation physique de la « positive attitude ».

 

5 – Et pourquoi pas ? slasher

De nouveaux métiers se créent, les demandes changent, les générations évoluent. Il est temps de renouveler les profils recherchés ! Ces slashers, avec leurs nouvelles façons de travailler et de concevoir le monde, comptent en effet parmi les talents qui seront à même de répondre aux défis des organisations de demain !

 

Comme les abeilles, en butinant plusieurs fleurs, les slasheurs développent en outre la pollinisation croisée… Alors, convaincu·e ? N’hésitez plus, adoptez un·e slasher !!!

Camille Delepau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *