« culturenego » : le blog de la négociation & gestion de conflits

Quand on ne cherche pas on trouve ! 16 exemples de sérendipité

On l’expliquait dans un précédent billet, la sérendipité c’est mieux qu’un conte de fées. On évoque souvent la belle histoire de Nicolas Fleming qui a découvert la pénicilline en laissant choir ses boîtes de pétri, mais on pense moins à ces 16 autres découvertes fortuites, fruits d’accidents, de hasards, de curiosité hors champ, de diversions de maladresses, voire de négligences professionnelles…

Temps de lecture : 3 min

1 – Le Nutella

Le cacao est bien cher dans l’Italie de l’après-guerre… En bon radin, le pâtissier Pietro Ferrero remplace alors, pour faire sa crème, la moitié du dosage de chocolat par des noisettes (abondantes dans la région du Piémont). Pas si bête !

 

2 – Le four à micro-ondes

En 1945, l’ingénieur Percy Spencer ne s’attendait pas à ce que la barre de chocolat qu’il avait oublié dans sa chemise se mette à fondre devant un magnétron, un appareil de son entreprise spécialisée dans les radars. Un petit test avec du maïs, vite réduit en pop-corn, et le micro-onde est né !

 

3 – La grotte de Lascaux

Ce serait à la recherche de son chien que Marcel Ravidat et ses amis se seraient engouffrés dans ce qui ressemblait à un petit trou de renard et qui allait les mener à cette découverte archéologique exceptionnelle. La légende ne dit pas ce qu’il est advenu du chien…

 

4 – L’aspartame

En développant un médicament contre les ulcères, le chimiste James Schlatter s’est étonné de lécher la poudre au goût sucré sur son doigt. Heureusement qu’il ne soit pas allé se laver les mains !

 

5 – La tarte tatin

C’est apparemment un peu à la bourre que les sœurs Tatin se sont mises à cuisiner ce fameux jour où elles inventèrent le dessert éponyme : il suffisait d’oublier de mettre la pâte et de le servir chaud ! Il pourrait aussi bien s’agir d’une invention par un critique gastronomique pour marketer un dessert de chez Maxim’s…

 

6 – La loi de l’attraction universelle

Une pomme tombe par terre. C’est un accident on ne peut plus banal, mais il n’en faudra pas plus à Isaac Newton pour se demander pourquoi ce satané fruit tombe toujours droit par terre, et par sur le côté par exemple. On ne sait pas dire s’il s’est vraiment pris la pomme sur la tête, mais en tout cas on est content que c’était pas une noix de coco.

 

7 – Le Viagra

Les cliniciens qui cherchaient à traiter l’angine de poitrine, forme de maladie cardiaque, se sont étonnés d’un effet secondaire assez proéminent chez leurs patients cobayes… Avant de se réjouir d’avoir découvert de quoi raviver le feu d’une anatomie réticente ????

 

8 – La Vénus de Milo

En cherchant des pierres pour construire un mur autour de son champ, un paysan tombe sur un gros caillou bien taillé représentant une femme, les bras en moins. Celle-ci finira par faire carrière au Louvre.

 

9 – Le Coca-Cola

Le petit pharmacien d’Atlanta John Styth Pemberton est accro à la morphine. Pour s’en émanciper, il a l’idée de créer un sirop en mélangeant de la noix de kola, du sucre, de la caféine, des feuilles de coca et des extraits végétaux. Il suffisait de le diluer avec de l’eau gazeuse pour donner naissance à la boisson la plus consommée du monde (hors thé et café).

La véracité de cette succes story est cependant contestée… Pemberton se serait en réalité inspiré d’une recette française de cocktail. La fertilisation des idées et l’incrémentation sont typiques de la sérendipité, quitte à effacer les contributeurs multiples d’une innovation au profit de la seule postérité d’une incarnation héroïsée : nous sommes face à l’effet Matilda.

 

10 – Le stéthoscope

N’osant pas choquer la pudibonderie d’une de ses patientes, le docteur René Laennec décide de rouler une feuille de papier pour faire l’intermédiaire entre son oreille et la poitrine de l’intéressée. Idée astucieuse s’il en est, et bigrement efficace !

 

11 – La vaseline

Le chimiste britannique Robert Chesebrough, qui s’employait à extraire de l’huile de cachalot pour fabriquer du kérosène, s’intéresse au pétrole. Il observe alors les pétroliers s’enduire d’un sous-produit naturel du forage qui semblait avoir des vertus curatives et invente la vaseline.

 

12 – Le LSD

Ah, ces chimistes ! Albert Hofmann, un Suisse, découvre les propriétés particulières du LSD en travaillant l’ergot de seigle. Ayant oublié de mettre un gant, il touche un échantillon du produit de synthèse avec son doigt avant de se sentir tout drôle… Puis en reprend 0,25mg par voie orale, juste histoire d’être sûr !

 

13 – Le Carambar

Le célèbre bonbon caramel est né dans une usine de chocolat du nord de la France. Quand un contremaître choisit de mettre du caramel, la machine se dérègle et pond des longues barres allongées pas du tout conformes au bonbon carré attendu. Le caramel en barre, ou Carambar, était prêt à nous coller aux dents.

 

14 – Un nouveau Pompéi à Rome

Ces ouvriers qui travaillaient à la construction de la ligne C du métro de la capitale italienne se s’attendaient pas à tomber en juin 2017 sur les vestiges d’un domicile datant du IIIe siècle avant JC, carbonisés et figés comme la ville de Pompéi !

 

15 – La dynamite

Avec plus de 65 brevets, Alfred Nobel n’est pas un néophyte de la sérendipité ! En 1864, son frère meurt dans une explosion de nitroglycérine. Bien conscient que la matière est un tantinet instable, cela ne l’empêche pas d’en faire tomber un flacon dans de la sciure. Pas de boum, miracle ! Un peu plus tard, en 1867, le brevet est déposé.

 

16 – La gomme

En 1770, il fallait se débrouiller. Par exemple, pour effacer une tâche d’encre, on n’avait rien de mieux sous la main que de la mie de pain. Jusqu’à ce que l’ingénieur anglais Edward Naime confonde la pauvre mie avec un bout de résine d’hévéa et réalise avec surprise le résultat !

Valentine Poisson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *