Julia Domini
Julia Domini
15 novembre 2018
Temps de lecture : 2 min

Pour recycler au travail, ces 4 missions vous accepterez !

Le recyclage, c’est surtout une affaire d’habitude. Il faut 21 jours pour en ancrer une nouvelle : passé ce délai, vous jetterez le bon déchet dans la bonne poubelle sans même vous en rendre compte ! À l’occasion de la journée du recyclage, voici 4 conseils qui pourront vous aider à lancer une nouvelle dynamique au sein de votre collectif de travail. 

MISSION 1 :  Gagner le soutien de sa direction recyclage

Tout changement efficace s’inscrit dans une échelle systémique : il est ainsi primordial que le projet soit soutenu par la hiérarchie pour lui donner de la légitimité et impulser un mouvement collectif.

Place à l’action : L’engagement éco-responsable de l’organisation peut s’illustrer dans une charte RSE ou, mieux encore, s’inscrire dans ses valeurs.

MISSION 2 : Gamifier pour générer de la motivation   recyclage

Le recyclage apparaît souvent comme un sujet rébarbatif, compliqué, culpabilisant… Une image qui est négative et qui nuit à l’instauration de nouvelles pratiques. Tout commence donc par la motivation : il peut être utile de renverser la vapeur en trouvant des façons ludiques de modifier la perception qu’on en a.

Place à l’action :  Pourquoi ne pas gamifier le sujet ? Profitez de ces 21 jours pour ancrer une nouvelle habitude : lancez le mois du recyclage avec des Olympiades ! Constituez des équipes et installez un mini panier de basket au-dessus de la poubelle de tri, un chamboule tout avec les canettes pour la pause-café ou déjeuner, etc. Le tout accompagné d’un facteur de motivation : un prix à gagner ! Pourquoi pas une invitation au restaurant Marxito, le nouveau fast food bio ouvert par Thierry Marx ?

MISSION 3 : Communiquer pour éduquer  recyclage

Le recyclage, on s’y perd vite : qu’est-ce qui se recycle (ou pas) ? Qu’est-ce qui va dans quelle poubelle ? Pour éviter les doutes et la démotivation, soyez clair en plaçant la bonne information au bon endroit avec des visuels clairs et ludiques.

Place à l’action : Vous pouvez faire la liste de ce qui se recycle, informer sur l’impact de chaque geste responsable pour favoriser la prise de conscience ou encore afficher des fun facts (le saviez-vous ?).

Privilégiez les espaces visibles où il a du passage : la machine à café, le frigo, au-dessus des poubelles, ou même sur la porte des toilettes !

MISSION 4 : Obtenir les moyens de s’équiper

Pour mieux recycler, encore faut-il le pouvoir… Cela demande des ressources !

Place à l’action : La base : mettre en place des espaces dédiés avec des poubelles adaptées. Vous pouvez aussi identifier des ambassadeur·drice·s motivé·e·s et motivant·e·s pour porter le sujet au sein des équipes. Pendant ces Olympiades, n’hésitez pas à leur libérer quelques heures afin qu’elles/ils organisent des ateliers de sensibilisation, des quizz, etc.

Enfin, n’hésitez pas à associer les gains du recyclage à d’autres causes qui renforcent le sens de la démarche : les bouchons en plastique, les pièces jaunes, les nez rouge… L’éventail des possibilité est large !!!

Julia Domini

Julia Domini
Julia Domini
Diplômée de Sciences Po Aix, d’un master en Economie Internationale à l’Université d’Aix-en-Provence, ainsi que d’un master en Développement Durable à l’Université Panthéon-Sorbonne, son parcours a été guidé par l’accompagnement des personnes et des projets qui développent une économie plus respectueuse de l’environnement et des humains.
Avant de rejoindre AlterNego, Julia a dirigé La Ruche, réseau de Tiers Lieux, espaces de coworking et incubateur, dédié à l’accompagnement des entreprises de l’économie positive. Au sein de AlterNego, elle intervient sur les sujets de gestion des conflits, risques psychosociaux et intelligence collective.
Lire des articles sur les thèmes :